(presque tout savoir sur) Rigoletto, de Verdi

(presque tout savoir sur) Rigoletto, de Verdi

Rigoletto, le drame de la trilogie de Verdi


Derrière ce titre qui « sonne » joyeux, se cache un véritable drame, mais lequel ? En quoi ce choix du compositeur italien Giuseppe Verdi est-il un acte de rébellion ? Rigoletto est le premier opéra de la trilogie à succès d’un homme moderne et engagé.

L’opéra de la rébellion


Rigoletto, bouffon du Duc de Mantoue, se moque bien volontiers des hommes dont les femmes se sont laissées séduire par son maître, un véritable coureur de jupons. Pour se venger, les maris trompés vont organiser la rencontre du duc et de Gilda, la fille protégée de Rigoletto. Voyant que sa fille est tombée sous le charme de cet incorrigible séducteur, l’homme décide de le faire assassiner. Gilda s’interpose et meurt sous le coup porté à son amant infidèle.
Brillamment interprété, notamment par Maria Callas dans le rôle de Gilda, en 1952, l’opéra Rigoletto est créé en 1851 par le compositeur italien Giuseppe Verdi. Il a tiré cette œuvre dramatique de celle, théâtrale, de Victor Hugo, Le roi s’amuse.
Ce choix, Verdi l’a bien réfléchi et en assume les conséquences. En effet, l’opéra sera censuré un temps, tout comme l’œuvre d’Hugo l’avait été, à cause de son thème défiant les mœurs de l’époque.

La trilogie du succès


C’est grâce à sa trilogie d’opéras, composée entre 1851 et 1853, que Verdi trouve le véritable succès en Europe. Le Trouvère, second opus de ces mélodrames, sera suivi de La Traviata. Tous deviendront des références, dont la Callas fut l’une des plus célèbres interprètes.
Tout comme Rigoletto, La Traviata est tirée d’une œuvre littéraire : le roman d’Alexandre Dumas, La dame aux camélias.
L’histoire n’est pas choisie par hasard. Comme l’amour interdit de Violetta et Alfredo, Verdi vit, lui aussi, une union désapprouvée par l’opinion publique avec l’ancienne cantatrice Giuseppina Strepponi. Elle a, comme l’héroïne Violetta, un passé de femme « de petite vertu ». C’est alors un véritable engagement de la part de Verdi que de proposer un opéra sur un thème, là encore, plutôt sulfureux.

Verdi, Compositeur moderne et engagé


Aller contre les mœurs de l’époque, proposer des thèmes osés, engagés, voilà toute la modernité de Giuseppe Verdi. Il souhaite que les interprètes de ses opéras portent des tenues de scène contemporaines. On l’en empêche. Peu importe, ce qui compte, c’est que le message soit délivré. La censure est levée, le public ne s’y trompe pas, le succès est au rendez-vous.
La musique de Giuseppe Verdi, dont on retient les airs dès la première écoute, marque les esprits. Il est, encore aujourd’hui, joué dans les plus grands opéras, par les plus grands interprètes.

Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Share

Written by:

19 Posts

View All Posts
Follow Me :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.