23.3 C
Paris
samedi, avril 13, 2024
spot_img

Florence Foster Jenkins: (probablement) la pire chanteuse de l’histoire

Florence Foster Jenkins : Une Diva (vraiment) Hors du Commun

Florence Foster Jenkins, chanteuse américaine du début du XXe siècle, dont le talent vocal surprenant a défié toutes les attentes. Malgré ses limites vocales évidentes, Jenkins est devenue une personnalité musicale célèbre de son époque. Nous explorons sa carrière musicale controversée et examinons comment elle a réussi à captiver le public grâce à sa passion inébranlable pour la musique.

Le Parcours Musical de Florence Foster Jenkins

Florence Foster Jenkins est née le 19 juillet 1868 à Wilkes-Barre, en Pennsylvanie. Elle a grandi dans une famille aisée et a reçu une éducation musicale dès son plus jeune âge. Elle a étudié le piano et a montré des talents prometteurs dans ce domaine. Cependant, à l’âge de 18 ans, elle a épousé un homme plus âgé, le Dr Frank Thornton Jenkins, et sa passion pour la musique a été mise de côté pendant plusieurs années.

Quand elle eut hérité de l’argent de son père,  elle décida d’entrer « dans la grande société » en devenant mécène pour de nombreux musiciens, allant jusqu’à soutenir des productions du Metropolitan Opera. »

Ce n’est qu’à l’âge de 42 ans que Florence Foster Jenkins a redécouvert son amour pour le chant. Elle a commencé à prendre des leçons de chant et à se produire lors de petits récitals privés. Malgré ses limitations vocales évidentes, elle était déterminée à partager sa passion pour la musique avec le public.
Florence Foster Jenkins a commencé sa carrière musicale en tant que pianiste, mais son amour pour le chant l’a rapidement poussée à se produire en public. Malheureusement, son talent vocal laissait à désirer, avec des problèmes d’intonation et de justesse évidents. Malgré cela, Jenkins a continué à se produire lors de récitals privés et de concerts, attirant un public qui était souvent partagé entre le rire et l’admiration.

Le Succès et la Critique

Le succès de Florence Foster Jenkins réside dans sa capacité à charmer le public avec son enthousiasme et sa détermination. Elle a réussi à susciter l’engouement grâce à ses interprétations uniques et à son charisme sur scène. Cependant, elle a également été la cible de critiques acerbes de la part de certains critiques musicaux qui jugeaient sa voix médiocre. Malgré cela, Jenkins a continué à se produire et à attirer un public fidèle.

Jenkins a rapidement gagné en notoriété à New York, où elle est devenue une figure emblématique de la scène musicale. Ses récitals étaient un mélange de musique classique et d’opéra, mais son interprétation était marquée par d‘innombrables fausses notes car sa voix n’arrivait pas à maîtriser les difficultés des partitions qu’elle voulait interpréter !

Cependant, son charme et son enthousiasme ont captivé le public, qui la soutenait et l’applaudissait chaleureusement.

Malgré ses performances vocales parfois critiquées, Florence Foster Jenkins est parvenue à attirer un public nombreux et fidèle. Ses concerts étaient des événements incontournables de la scène musicale de l’époque. Elle a également formé le « Verdi Club », un groupe de fans dévoués qui la soutenaient et l’encourageaient dans sa carrière.

La consécration: le concert de Florence Jenkins au Carnegie Hall du 25 octobre 1944

Le concert de Florence Foster Jenkins au Carnegie Hall est l’un des moments les plus marquants de sa carrière musicale. Cet événement historique a eu lieu le 25 octobre 1944 et restera à jamais gravé dans les mémoires.programme concert florence foster jenkins

L’annonce du concert a créé un buzz incroyable dans le monde de la musique. Florence Foster Jenkins était déjà une personnalité bien connue de la scène musicale new-yorkaise, grâce à ses récitals privés où elle interprétait des airs d’opéra et de musique classique. Malgré sa voix singulière et ses déficiences techniques évidentes, son charme et sa passion ont conquis un public qui ne manquait aucun de ses concerts. En dépit de son manque évident de sens musical, la cantatrice était entièrement persuadée de son extraordinaire talent, et lorsque des éclats de rire se produisent pendant les concerts, elle les qualifie de « jalousie professionnelle » provenant de quelconques rivales !

Le Carnegie Hall était considéré comme l’une des salles de concert les plus prestigieuses du monde, accueillant les plus grands artistes et orchestres. Le fait que Florence Foster Jenkins ait réservé – à ses frais – cette illustre salle pour se produire a suscité à la fois l’excitation et la curiosité du public. Dès que les billets ont été mis en vente, les gens se sont précipités pour les obtenir – comme ils l’auraient fait avec n’importe quel autre grand artiste de renommée internationale – mais dans ce cas particulier, c’était dans l’esprit d’assister à un spectacle humoristique. Et bien entendu Florence ne se doutait de rien.

Non seulement elle fit salle comble, mais les tickets se vendant au marché noir à dix fois leur prix ! Le programme du concert comprenait une sélection d’airs d’opéra et de chansons classiques, allant de Mozart à Verdi.

Dès les premières notes, il était évident que Florence Foster Jenkins allait livrer une performance inoubliable. Sa voix unique, caractérisée par des fausses notes, des variations rythmiques et des problèmes d’intonation, a suscité à la fois des éclats de rire et des applaudissements chaleureux de la part du public.

Malgré les imperfections vocales, Florence Foster Jenkins était complètement investie dans son interprétation. Elle incarnait pleinement les émotions et l’expression des morceaux qu’elle chantait, et les tenues qu’elle portait sur scène était d’un kutsch incroyable. Ses amis tentaient de couvrir les rires qui fusaient parmi le public par des cris et des applaudissements, qui ne faisaient qu’encourager la pauvre cantatrice.

Le manque de capacité à chanter de Florence Foster a transformé le récital Carnegie en quelque chose de complètement unique dans l’histoire de la musique.

Le concert de Florence Foster du Carnegie Hall est devenu légendaire dans l’histoire de la musique. Il a symbolisé sa volonté inébranlable de poursuivre sa passion malgré les obstacles. 

Concert mythique de Florence Foster Jenkins: quelles conséquences ?

Cependant, les critiques publiées le lendemain ont mis fin à cette mascarade. Les critiques négatives ont dévasté Jenkins, qui découvrait pour la première fois ce que le public pensait de ses prestations musicales. 

Cette histoire soulève des questions sur la nature de l’amitié. On peut se demander pourquoi personne n’a informé Jenkins de ses limites vocales. Pourtant, selon certains, elle avait simplement besoin d’être devant le public, peu importe les réactions qu’elle suscitait. Qu’elle soit ridiculisée ou critiquée, Florence Foster Jenkins demeure une figure inoubliable. Elle a soutenu les arts de son époque, et cette base de soutien est toujours essentielle pour le monde artistique actuel.

Décès de Florence Foster Jenkins

Malheureusement, la santé de Florence Foster Jenkins commence à décliner dans les dernières années de sa vie. Deux jours après le concert au Carnegie Hall, Jenkins est victime d’une crise cardiaque. Elle meurt un mois plus tard, le 26 novembre 1944, à l’âge de 76 ans, à son domicile, l’hôtel Seymour, à Manhattan.

Sa mort marque la fin d’une époque dans la musique, elle est considérée comme une icône de la persévérance et de la passion pour la musique. 

Florence Foster Jenkins était une artiste unique en son genre. Sa voix singulière et sa forte détermination ont fait d’elle une figure inoubliable dans le monde de la musique. Malgré les critiques et les défis auxquels elle a dû faire face, elle restera à jamais une légende de la scène musicale, rappelant à tous que la musique est avant tout une question de passion et d’expression personnelle.

Enregistrement de « La reine de la nuit » de Mozart par Florence Foster Jenkins 

L’enregistrement fut réalisé au Melotone Studio de New York en une seule prise, à l’issue de laquelle Florence se déclara être « très satisfaite », en ajoutant que « l’on pourrait difficilement faire mieux »

La vie de Foster Jenkins a inspiré plusieurs films :

2015 : Marguerite de Xavier Giannoli avec Catherine Frot

L’histoire d’une cantatrice inspirée de la vie de Florence Foster Jenkins, et jouée par Catherine Frot, transposée à Paris. Sélectionné et présenté en compétition à la Mostra de Venise, le film  reçoit quatre César dont celui de la meilleure actrice pour Catherine Frot lors de la 41e cérémonie des César.

2016 : Florence Foster Jenkins de Stephen Frears avec Meryl Streep, Hugh Grant et Simon Helberg.

Le film met en scène une femme de la haute société aspirant à devenir une grande chanteuse d’opéra, malgré son manque de justesse. Le film a remporté les récompenses suivantes:
Oscars 2017 : Oscar de la meilleure actrice pour Meryl Streep
Golden Globes 2017 : Meilleur film musical ou comédie; Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Meryl Streep; Meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour Hugh Grant; Meilleur acteur dans un second rôle pour Simon Helberg

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles