16 C
Paris
lundi, mai 20, 2024
spot_img

Gustav Mahler : « mon temps viendra »

La carrière de chef d’orchestre de Gustav Mahler a connu une célébrité unanime, contrairement à ses œuvres. Sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille, malgré ses dons musicaux qui se manifestent de manière précoce.

Une carrière et une vie semée d’embuches

Dès son enfance, il fait face à la mort de son frère Ernest. Après avoir terminé l’opéra Die Drei Pintos, il devient chef d’orchestre à l’Opéra de Budapest en 1888. L’évènement décolle sa carrière. Il dirige Don Giovanni à Budapest, mais fait face aux nationalistes magyars.

Il enchaîne les traumatismes, à la suite de la mort de ses parents et de l’échec de sa Symphonie n°1 « Titan ».

Il retrouve un nouveau souffle en décrochant la direction de l’Opéra de Vienne en 1837. Il se marie à Alma Schindler en 1901. Le couple a deux filles : Maria et Anna.

Il côtoie à nouveau la mort et voit sa fille ainée mourir de la scarlatine. L’homme devient une personnalité détestée en raison de son caractère autoritaire. Il démissionne de l’Opéra de Vienne à la suite d’une violente campagne de presse.

« Mon temps viendra », avait coutume de dire Mahler.

Son docteur lui diagnostique une endocardite bactérienne. Le chef d’orchestre est aussi atteint d’une pneumonie et meurt le 18 mai 1911.

Ses œuvres rencontrent des avis partagés. Si Debussy les compare à une réclame pour Bidendum, Wilhelm Mengelberg, Mariss Jansons, Leonard Bernstein, Bernard Haitink et Otto Klemperer les défendent.

Gustav Mahler, chef d’orchestre et compositeur

Gustav Mahler est né le 7 juillet 1860 dans un petit village de Bohème. Il est le deuxième d’une fratrie de 14, dont 7 décèdent. En 1875, il entre au Conservatoire de Vienne et se place sous la houlette de Julius Epstein. Après une étude universitaire centrée sur la philosophie, il débute en tant que chef d’orchestre à l’opérette à Bad Hall. Il est engagé à Olomouc, à Cassel et à Prague. Il devient l’assistant d’Arthur Nikisch à Leipzig en 1886 avant de prendre le poste de chef principal de l’Opéra de Budapest. En 1891, il devient chef à l’Opéra de Hambourg et à Vienne en 1897.

1902 marque le début de sa collaboration avec le peintre et scénographe Alfred Roller. De cet accord naîtront une vingtaine de productions, comme : Fidelio et Les Noces de Figaro.

Après le film de Visconti et sa biographie en 3 volumes par Henry Louis de la Grange, les œuvres de Mahler entrent dans les grands orchestres du monde.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles